Information

Notes de synthèse: Cadastre foncier

Notes de synthèse: Cadastre foncier


We are searching data for your request:

Forums and discussions:
Manuals and reference books:
Data from registers:
Wait the end of the search in all databases.
Upon completion, a link will appear to access the found materials.

Cadastre: définition et type

Le cadastre, anciennement dénommé recensement, est un ensemble de documents, établi au moyen d'enquêtes photographiques et autres enquêtes, qui constitue un véritable inventaire général des biens immobiliers, dressé principalement à des fins fiscales.
L'immobilier comprend les terres cultivées, les zones de revenus improductives, les bâtiments avec leurs dépendances.
Même si la finalité fondamentale du cadastre reste la finalité fiscale, d'autres finalités sont atteintes, telles que des finalités sociales, administratives, juridiques, topographiques.
les registres fonciers peuvent être classés de diverses manières selon différents points de vue. On distingue les cadastres descriptifs et géométriques: les premiers fournissent des informations diverses sur les propriétés arpentées sans toutefois faire de relief planimétrique; ces derniers sont basés sur la représentation planimétrique des actifs enquêtés. Les registres fonciers géométriques se distinguent, à leur tour, dans les registres fonciers pour les masses de cultures, pour les propriétés individuelles et les parcelles selon que le relief topographique montre les subdivisions culturelles du terrain, la division de la propriété ou la subdivision en particules. Là particule il s'agit d'une portion de terrain, située dans la même commune et d'une feuille de carte, caractérisée par la continuité physique et l'isopotentialité productive, ainsi que l'homogénéité des droits réels existants.
Une autre classification des registres fonciers les distingue en probateurs s'ils fournissent une preuve légale de propriété et en non-probateurs dans le cas contraire. Le cadastre italien, bien qu'il ne soit actuellement pas de preuve, peut le devenir et, dans tous les cas, à l'heure actuelle, il fournit une présomption de propriété, car il indique une situation de fait qu'une preuve contraire peut invalider.
Enfin, on distingue un cadastre foncier et un cadastre immobilier.
Selon l'article 1 de la loi du 1er mars 1886, n. 3682 (loi d'égalisation de l'impôt foncier) établissant le cadastre, le cadastre foncier est géométrique, parcellaire, uniforme, basé sur la mesure et l'estimation.
Le cadastre des bâtiments vise à atteindre, à l'intérieur des bâtiments de toute nature, les mêmes fins poursuivies dans le cadastre foncier. L'évaluation se réfère ici àunité immobilière, c'est-à-dire à la partie du bien immobilier qui, dans l'état où il se trouve, est parfaitement autonome tant du point de vue fonctionnel que du point de vue des revenus. A cet effet, les unités immobilières sont réparties en catégories et classes et, pour chacune d'elles, le revenu cadastral est déterminé en définissant des taux spécifiques pour chaque catégorie et classe.
À la fin du processus d'unification en Italie (1861), tous les registres fonciers précédemment présents dans les territoires acquis étaient en vigueur

La formation du cadastre foncier

Les opérations du cadastre foncier se déroulent selon les phases suivantes:

  • Opérations topographiques:
    - Opérations préliminaires (délimitation, terminaison);
    - Opérations de levé (levé au sol, dessin de carte, calcul de zone);
  • Estimer les opérations:
    - Qualification;
    - Classification;
    - Classification;
    - Formation des bons tarifs.

Relevé topographique
Il permet de détecter la configuration et l'étendue des parcelles cadastrales et de les représenter sur une carte planimétrique. Outre les parcelles cadastrales, les voies publiques, les places, les voies ferrées, les lacs, les voies navigables, etc. sont également indiqués sur la carte. qui, n'étant pas des psarticules, sont sans numérotation. Les particules, ou cartes, sont marquées d'un nombre arabe en progression du nord au sud et d'ouest en est.
Pour chaque commune, une carte des particules a été établie. La première carte créée s'appelle désormais la carte du cadastre terrestre. Il se compose de plusieurs feuilles, dont chacune mesure 100 x 70 cm, distinctes, pour chaque commune, comme suit:

  • Cadre de l'Union: représente l'ensemble du territoire communal, généralement à l'échelle 1: 25 000, et est divisé en zones numérotées progressivement qui représentent les feuilles de carte;
  • Feuilles de carte: ils représentent à plus grande échelle (normalement 1: 2 000) les zones numérotées du standard. Il identifie les particules (également appelées cartes) qui sont délimitées à l'intérieur de leurs frontières et numérotées progressivement;
  • Pièces jointes aux feuilles de carte: sont extraites des feuilles principales représentées à plus grande échelle (1: 1 000 ou 1: 500) lorsque la portion de territoire est très divisée. Ils sont marqués du numéro de la feuille dont ils sont extraits et d'une lettre majuscule (par exemple, pièce jointe B de la feuille 15).

Depuis plusieurs années, le transfert d'informations relatives à la carte du territoire a été initié sur support magnétique, et une carte numérique unique et homogène a ainsi été créée

Estimer les opérations
Pour mener à bien ces opérations, le territoire national a été divisé en zones économico-agricoles et celles-ci en cercles de recensement. Dans chaque cercle, un type commun (ou une municipalité d'étude) a été identifié, dans lequel certaines sociétés d'étude ont été choisies. Des enquêtes ont été menées dans les sociétés d'étude pour la détermination des estimations. Globalement, les opérations d'estimation comprennent:

  • qualification: consiste à distinguer, dans chaque Commune, les qualités de culture présentes (terres arables, terres irriguées, pelouse, pelouse irriguée, jardin, potager, vignoble, verger, etc.); à l'origine de la constitution du cadastre foncier, l'administration cadastrale a élaboré un cadre général de qualification comprenant 30 qualités culturales, qui a ensuite été élargi.
  • Classification: elle consiste à diviser chaque qualité de récolte en autant de classes qu'il y a de degrés remarquablement différents de la productivité respective (la 1ère classe est la plus productive);
  • Transfert de classe: consiste à attribuer à chaque particule de la commune la qualité et la classe qui la concurrencent;
  • Formation des tarifs: consiste à estimer le revenu imposable: R.D. et revenu agricole R.A. se rapportant à un hectare de chaque qualité et classe de culture (bons taux). Le tarif, multiplié par la superficie cadastrale, fournit le revenu imposable d'une parcelle donnée. Le revenu imposable est déterminé à travers le bilan corporatif des sociétés étudiées:

R.D. = PLV - (Sv + Q + Sa + St + I)

R.A. = I + St (dir)

Une fois que le R.D. et la R.A. dans les entreprises étudiées, il est nécessaire de les répartir entre les différentes particules composant l'entreprise elle-même, afin d'obtenir le taxable par unité de surface, soit les taux:

- des entreprises simples, c'est-à-dire constituées d'une seule qualité et classe;
- des entreprises complexes, c'est-à-dire constituées de plusieurs qualités et classes.

Dans le cas des sociétés simples, la procédure est évidente: il suffit de diviser le revenu imposable (R.D. et R.A.) par la superficie de l'entreprise soumise à la culture. Dans le cas d'entreprises complexes, nous procédons à une procédure de rapprochement ultérieur.

Déductions hors tarif
Il peut arriver que des charges particulières soient alourdies sur certaines particules qui n'ont pas été prises en compte dans la détermination du R.D. Pour cela, il y a une déduction particulière du taux de R.D. dit déduction hors tarif. Les frais pour lesquels cette déduction est attendue sont:
- les frais de travaux permanents de défense, d'assainissement et de remise en état;
- les frais d'irrigation;
- diminution des revenus des servitudes militaires.
La réduction est attendue par hectare ou en pourcentage du R.D. Les déductions hors tarif sont signalées par des symboles de déduction (A1, A2 ... B1, B2 ...) qui correspondent à un montant donné qui est déduit du tarif principal pour obtenir le tarif dérivé.

Conservation du cadastre foncier

Revues d'estimations
Une fois la phase de formation terminée, le cadastre est entré en conservation.
La nécessité de mettre à jour les bons tarifs a rendu nécessaire la révision périodique des estimations. La première révision des estimations a eu lieu en 1923, la deuxième en 1939, la troisième en 1979, la quatrième en 1990. Dans le temps qui s'écoule entre deux révisions, le revenu imposable est mis à jour au moyen de coefficients établis par la loi.
Les actes de base du cadastre, avant son informatisation complète, étaient: la carte des particules, la liste des propriétés, le fichier batch, la liste des partis enregistrés.
Hormis la carte des particules qui, bien que n'étant plus sur papier, est toujours valable, les autres documents sont désormais périmés, même s'ils restent disponibles pour la recherche historique. Avec l'informatisation complète du cadastre, la notion de lot a été dépassée: toutes les propriétés (y compris les bâtiments) sont regroupées par propriété des droits qui les concernent. les caractéristiques innovantes du nouveau système sont donc:

  • unification des listes de propriétaires de terrains et de bâtiments;
  • la relation directe entre les propriétaires et les propriétés sans utiliser le numéro de lot;
  • l'alignement parfait entre les données cadastrales et celles du registre immobilier (agence de publicité immobilière).

La conservation est l'ensemble des opérations dont le but est de mettre à jour les archives cadastrales en réalisant les changements de données qui interviennent en réalité dans des changements de nature juridique ou économique, à savoir:

  • Mutations subjectives, c'est-à-dire concernant les titulaires des droits réels de jouissance sur les fonds, ceux-ci sont accomplis par:
    - Registre foncier, opérations nécessaires pour mettre en évidence les évolutions des documents cadastraux qui interviennent chez les titulaires de droits de vente, succession, bail, usufruit, etc. Elle intervient dans les 30 jours. depuis l'enregistrement des documents ou des plaintes auprès du bureau d'enregistrement.
  • Mutations objectives, c'est-à-dire liées à l'état et aux revenus de la terre, ces mutations s'accomplissent à travers:
    - La vérification périodique ordinaire, a lieu tous les 5 ans (lustration) dans la même Commune et est gratuite, sur demande de demande, l'Office procède également à des changements de cultures et de détails topographiques à travers l'état des changements, vérifiant également, par sondage, le types de fractionnement et types de carte;
    - La vérification extraordinaire, est effectuée à la demande de l'intéressé après paiement des droits et taxes appropriés;
    - Déclaration des variations de cultures: chaque propriétaire a l'obligation de déclarer tout changement de revenu cadastral à l'Agence foncière au plus tard le 31 janvier de l'année suivante.


Vidéo: Tutorial cadastre napoléonien: quels documents? (Juillet 2022).


Commentaires:

  1. Mountakaber

    Je suis aussi excité par cette question. Vous ne me demanderez pas, où puis-je trouver plus d'informations sur cette question ?

  2. Garfield

    Merveilleux, c'est une phrase précieuse

  3. Sketes

    qu'est-ce que c'est

  4. Kagakree

    Votre message m'a fait réfléchir * à penser beaucoup * ...

  5. Samum

    Tout n'est pas aussi simple

  6. Luigi

    Je confirme. Ça arrive. Discutons de cette question. Ici ou en MP.

  7. Banris

    Le début de l'automne est une période de changement. J'espère que cela ne laisse pas ce blog de côté.

  8. Blakey

    Tu peux le voir!

  9. Tygojar

    oui ça arrive ...



Écrire un message