Information

Plantes en pot: Cyperus, Cyperus, Papyrus, Cyperus alternifolius, Cyperus argenteostriatus, Cyperus diffusus, Cyperus haspan viviparus, Cyperus longus, Cyperus papyrus, Cyperus vegetus

Plantes en pot: Cyperus, Cyperus, Papyrus, Cyperus alternifolius, Cyperus argenteostriatus, Cyperus diffusus, Cyperus haspan viviparus, Cyperus longus, Cyperus papyrus, Cyperus vegetus


We are searching data for your request:

Forums and discussions:
Manuals and reference books:
Data from registers:
Wait the end of the search in all databases.
Upon completion, a link will appear to access the found materials.

Classification, origine et description

Nom commun: Papyrus, Cipero
Gentil: Cyperus.

Famille: Cypéracées.

Étymologie: le nom de genre dérive du grec kypeiros, nom déjà utilisé par Théocrite et Théophraste, pour indiquer les espèces connues à l'époque et, pense-t-on, également d'autres plantes des marais.
provenance: le nom de genre dérive du grec kypeiros, nom déjà utilisé par Théocrite et Théophraste, pour indiquer les espèces connues à l'époque et, pense-t-on, également d'autres plantes des marais.

Description du genre: comprend environ 500 à 600 espèces de plantes rhizomateuses, herbacées, annuelles ou pérennes, qui nécessitent des environnements humides pour se développer. Ils sont cultivés pour la beauté des bractées, semblables aux feuilles, longues et étroites, rassemblées dans des parapluies qui protègent les fleurs, qui sont par ailleurs insignifiantes et rassemblées en inflorescences terminales. Il existe des espèces rustiques, qui peuvent être cultivées en extérieur (au bord des étangs, des lacs, des ruisseaux, des bassins) et des espèces délicates, qui doivent être cultivées dans des pots qui peuvent être pris à l'intérieur pendant les mois les plus froids et à l'extérieur pendant les mois chauds. Le papyrus (C. papyrus) appartient à ce genre.

Cyperus involucratus (Jardin botanique de Berlin) (site photo)

Espèces et variétés

Cyperus alternifolius (synonyme Cyperus involucratus Rottb.): Originaire d'Afrique, c'est une espèce pérenne à feuilles persistantes, délicate, des marais ou semi-marais, avec des racines rhizomateuses à partir desquelles commencent des tiges dressées et creuses, qui peuvent atteindre une hauteur de 1,5 m et plus en pleine terre (en vase n'excède pas un mètre) et qui portent à l'apex une couronne de bractées linéaires, dressées ou retournées, entre lesquelles, en été, de petites épis déprimés de fleurs vertes se forment sans périanthe, à bractées écailleuses. Elle est assez répandue comme plante en pot et elle remue beaucoup. Espèce semi-rustique, elle s'adapte bien aux environnements frais et peut être cultivée en extérieur dans toutes les régions au climat doux. Les gelées sporadiques ne sont généralement pas mortelles pour la plante, qui repousse au printemps. Il existe plusieurs variétés parmi lesquelles on se souvient: "Gracilis", plus petite et plus délicate; "Variegatus", à tiges et feuilles vertes striées de blanc.

Cyperus argenteostriatus: espèce naine ne dépassant pas 30 cm de hauteur, avec une apparence plus compacte et des feuilles plus grandes et effilées.

Cyperus diffusus: originaire des îles Maurice, il atteint des hauteurs plus faibles que les espèces précédentes (30-90 cm). Les tiges, dressées et creuses, portent une touffe de bractées semblables à celles de C. altenifolius, mais plus larges, allant du jaune-vert au brun. Les épillets terminaux sont plus longs et plus voyants, souvent ramifiés et de couleur brun pâle.

Cyperus haspan viviparus: originaire d'Afrique, elle représente une variété d'une espèce délicate et persistante, qui atteint 70 à 80 cm de hauteur. Les tiges sont lisses et les feuilles entourent la partie inférieure de l'inflorescence qui fleurit de juin à septembre.

Cyperus longus: originaire d'Europe, cette espèce vivace et rustique atteint 40-90 cm de hauteur et est si vigoureuse qu'elle devient intrusive. Il a de grandes feuilles vert foncé et des inflorescences plumeuses brun-rouge, avec des bractées exceptionnellement longues et pendantes.

Cyperus papyrus: cette espèce, originaire du nord-est de l'Afrique (mais qui pousse aussi spontanément en Sicile) représente le "papyrus" commun, dont les Egyptiens utilisaient la moelle pour la fabrication du papier. Espèce pérenne, persistante et délicate, elle a des tiges pouvant atteindre 2-3 m de hauteur, avec une section triangulaire qui mène au sommet avec des inflorescences en forme de parapluie, globuleuses et plumeuses, formées d'éléments arqués, d'une trentaine de centimètres de long.

Cyperus vegetus: originaire d'Amérique du Sud, cette espèce vivace et rustique s'apparente à C. alternifolius, mais les inflorescences sont plumeuses, d'une vingtaine de centimètres de large, d'abord vertes et, par la suite, brunes.

Cyperus alternifolius L. (Institut technique agricole de Florence) (photo du site Web)

Exigences environnementales, substrat, fertilisations et précautions particulières

Température: la température minimale hivernale ne doit pas descendre en dessous de 10-13 ° C.
Lumière: lumière forte et diffuse, à l'abri du soleil direct.
Arrosage et humidité ambiante: ce sont des plantes qu'il faut arroser abondamment, en effet il serait préférable que le pot soit immergé dans un autre récipient contenant de l'eau, pour simuler l'environnement marécageux et maintenir une humidité atmosphérique élevée.
Substrat: sol foliaire avec addition de sable, pour éviter que l'eau abondante ne le masse.
Fécondations spéciales et astuces: les espèces délicates doivent être plantées de mai à septembre dans des pots qui seront maintenus immergés dans une eau d'environ 10 cm de profondeur. Les tiges jaunies doivent être coupées à la base. Dans les régions du sud de l'Italie aux climats doux, ils peuvent également être cultivés à l'extérieur. Les espèces rustiques résistent aux basses températures hivernales dans toutes les régions d'Italie (si même la partie aérienne meurt au printemps, elle repoussera). L'espèce C. longus doit être immergée jusqu'à 45 cm, contrairement aux autres, qui ont plutôt besoin d'eau jusqu'à 15 cm. Pour C. papyrus, qui est cultivé dans des bacs de 30 cm de haut et 40-50 cm de large, remplis d'un mélange de terreau et de fumier mature et immergé dans des récipients remplis d'eau, la température minimale hivernale ne doit pas descendre en dessous 15 ° C
En général, de mars à septembre, il est bon de donner de l'engrais liquide toutes les deux semaines. Il faut prendre soin d'enlever les tiges sèches, pour obtenir des plantes luxuriantes.

Multiplication

Ils se multiplient par division des rhizomes (en avril-août) qu'il faut planter immédiatement ou à l'aide des pousses basales, en prenant soin de prendre également quelques racines, que la plante produit au printemps. C. haspan viviparus et C. alternifolius peuvent être multipliés par boutures: couper une tige à 3-4 cm de la couronne des bractées et, après avoir raccourci les bractées à une longueur de 5-6 cm, elle s'enracine , la tête en bas reposant sur un sol humide ou mieux dans des récipients avec de l'eau, en veillant à ce que cela touche ou submerge légèrement les bractées. La température idéale est d'environ 21 ° C. Une fois que les racines sont formées, il est planté. Les cyprès peuvent être reproduits par graines en avril à l'aide de terrines remplies de terreau et conservées immergées dans un peu d'eau. Les plants doivent toujours être reconditionnés dans des bols immergés dans l'eau et, une fois grands, ils seront plantés dans les pots définitifs.

Maladies, ravageurs et adversités

- Feuilles qui jaunissent ou se fanent: manque d'eau ou température trop basse en hiver (dans ce dernier cas, couper les tiges à 5 cm et maintenir la température au-dessus de 13 ° C).

- Des feuilles qui "s'affaissent": s'il n'y a pas de manque d'eau dans la soucoupe, le problème réside probablement dans la faible luminosité de l'environnement.


Vidéo: How to grow Artificielle Papyrus from single leaf (Mai 2022).